Nouvelles recettes

Les restaurants du Texas rouvrent leurs salles à manger après la fermeture du coronavirus

Les restaurants du Texas rouvrent leurs salles à manger après la fermeture du coronavirus


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le coronavirus les a fermés, mais maintenant ils rouvrent

Ronald Martinez/Getty Images

Le Texas est le dernier État à autoriser la réouverture des salles à manger des restaurants qui étaient à l'origine fermées à cause du coronavirus. Le lundi 27 avril, le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a annoncé que les salles à manger seront autorisées à accueillir à nouveau les clients à 25% de leur capacité à partir du vendredi 1er mai, un jour après l'expiration du refuge du Texas en place.

Le coronavirus peut-il se propager par les aliments ? Et d'autres questions alimentaires COVID-19 répondues

Certains Texans étaient déjà revenus à leurs anciennes habitudes avant le mandat du gouverneur. Le week-end du 24 avril, le maire de Colleyville a autorisé les restaurants à servir les clients sur leurs terrasses, et comme les photos l'indiquent, il y avait des foules de personnes désireuses de manger à nouveau dans leurs restaurants préférés.

De nombreuses entreprises mettent en œuvre de nouveaux protocoles de sécurité pour encourager la distanciation sociale, comme placer des tables à 6 pieds l'une de l'autre, refuser les grandes fêtes et équiper le personnel pour qu'il porte des masques et des gants. Tout cela et plus encore a été recommandé par la National Restaurant Association.

Cela dit, la Texas Restaurant Association dit qu'aucun restaurant ne devrait rouvrir ses espaces de restauration tant qu'il n'est pas prêt à le faire. Et pour les clients qui ne sont pas encore prêts à sortir manger, vous pouvez toujours commander des plats à emporter et des boissons alcoolisées à emporter. Voici la livraison de nourriture que l'Amérique commande pendant la pandémie de coronavirus.


Fermeture des bars du Texas, restaurants limités à 50% de leur capacité

Le gouverneur Greg Abbott a de nouveau fermé des bars au Texas vendredi et réduit les repas au restaurant, les renversements les plus spectaculaires à ce jour alors que les cas confirmés de coronavirus ont atteint des niveaux record après que l'État s'est lancé dans l'une des réouvertures les plus rapides d'Amérique.&nbsp

DALLAS – Le gouverneur Greg Abbott a de nouveau fermé des bars au Texas vendredi et réduit les repas au restaurant, les renversements les plus spectaculaires à ce jour alors que les cas confirmés de coronavirus ont atteint des niveaux records après que l'État s'est lancé dans l'une des réouvertures les plus rapides d'Amérique.

Les fermetures brutales ont commencé quelques jours seulement après que le gouverneur du GOP a décrit la fermeture des entreprises comme un dernier recours, et reflètent à quel point le Texas se démène pour contenir ce qui est maintenant l'un des plus grands points chauds du pays. Au cours des quatre derniers jours seulement, le Texas a signalé plus de 23 000 nouveaux cas confirmés et vendredi a dépassé les 5 000 hospitalisations pour la première fois, soit une multiplication par trois par rapport à il y a un mois.

"À l'heure actuelle, il est clair que l'augmentation du nombre de cas est largement due à certains types d'activités, notamment les Texans qui se rassemblent dans les bars", a déclaré Abbott. "Les actions de ce décret sont essentielles à notre mission de contenir rapidement ce virus et de protéger la santé publique."

Il a également ordonné la fermeture des pourvoiries de rafting et de tubing sur les rivières populaires du Texas et a exigé des rassemblements en plein air de 100 personnes ou plus pour obtenir d'abord l'approbation des gouvernements locaux.

(Photo de MARK FELIX/AFP/AFP via Getty Images)

Il reste loin d'un retrait complet, et les critiques ont rapidement protesté contre le fait qu'Abbott sous-estimait toujours la gravité de la propagation et contredisait ses propres avertissements.

Dimanche, Abbott rejoindra le vice-président Mike Pence à Dallas&apos First Baptist Church pour un service "Celebrate Freedom" à l'intérieur. Des protocoles de distanciation sociale sont promis, mais les responsables de Dallas craignent toujours que l'événement ne se propage davantage. Cela arrive à la fin d'une semaine au cours de laquelle Abbott a exhorté les gens à arrêter de sortir, disant "qu'il n'y a jamais de raison pour que vous deviez quitter votre maison".

Le Texas GOP va également de l'avant avec une convention en juillet à Houston et n'exigera pas de couvre-visage même si Abbott, le chef du parti, dit que tout le monde au Texas devrait en porter un. Et lundi, le vote anticipé en personne commence au Texas pour les scrutins primaires qu'Abbott a reportés en mars, affirmant à l'époque que la tenue des élections comme prévu « menacerait la santé et la sécurité de nombreux Texans ».

À cette époque, le Texas n'avait que quelques dizaines de cas signalés. Jeudi, le nombre d'hospitalisations a dépassé les 4 700, soit un doublement en moins de deux semaines.

Abbott a commencé à lever les ordonnances de verrouillage en mai et a accéléré ses propres délais pour certaines ouvertures au milieu des protestations des conservateurs.

"Les médecins nous l'ont dit à l'époque, et ont dit à quiconque voulait l'entendre, que ce serait un désastre. Et cela a été le cas », a déclaré le juge du comté de Dallas, Clay Jenkins, un démocrate qui est le plus haut responsable du comté. "Une fois de plus, le gouverneur tarde à agir. Il est maintenant forcé de faire les choses que nous lui demandons depuis un mois et demi. »

Le lieutenant-gouverneur Dan Patrick a de nouveau repoussé l'idée que le Texas était en train de se verrouiller. Dans une interview à FOX News avant le décret d'Abbott, il a déclaré que le Texas ne reculerait pas devant son plan de réouverture.

« Sa question spécifique était : « Est-ce que vous allez verrouiller ? » J'ai dit que nous n'allions pas sauvegarder, c'est ce à quoi je faisais référence et je ne crois pas que cela va arriver », Patrick dit FOX4.

Patrick a déclaré que l'action d'Abbott s'adresse au groupe avec un nombre croissant de cas de COVID-19 &# x2013 les personnes âgées de 18 à 49 ans.

“Les bars, en particulier, ont été un problème pour les grands lieux de rassemblement. Deuxièmement, nous savons également que nous avons eu des milliers et des milliers de personnes qui étaient dans la rue, dont beaucoup de jeunes, et donc le gouverneur veut spécifiquement s'adresser à cette jeune population où ils sont vraiment au moins la moitié ou plus des tests positifs que nous obtenons. et près de la moitié des personnes dans nos hôpitaux », a déclaré Patrick.

Le Texas a atteint jeudi un nombre record de tests positifs de 5 996. Le décompte journalier de 4 739 hospitalisations a également été un record. Le taux d'infection glissante de l'État et des aposs a atteint près de 12%, un niveau jamais vu depuis que l'État était dans un large verrouillage à la mi-avril. Les chiffres incluent un doublement du taux d'infection à plus de 10% – une marque qu'Abbott a déclarée en mai serait un "drapeau" dans son plan de réouverture, qui à l'époque était soutenu par la Maison Blanche.

On pense que le nombre d'infections est beaucoup plus élevé car de nombreuses personnes n'ont pas été testées, et des études suggèrent que les personnes peuvent être infectées par le virus COVID-19 sans se sentir malade.

Dans le cadre des dernières réductions, les salles à manger des restaurants doivent être réduites à la moitié de leur capacité à partir de lundi. La Texas Restaurant Association a soutenu le retour en arrière, mais a également souligné que la distanciation sociale empêchait de toute façon la plupart des restaurants de dépasser 50 % de leur capacité.

Le groupe a également continué à faire pression sur Abbott pour une politique de masques à l'échelle de l'État. « Il & possible de veiller à ce que nos restaurants ne soient pas soumis à l'application de la loi », a déclaré Emily Williams Knight, présidente et chef de la direction de l'organisation.

L'ouragan Katrina a amené David Cui à Dallas. Il&# x2019s a ouvert depuis un restaurant cajun, le Swamp Caf&# xE9. Maintenant, il fait face à une autre menace majeure – COVID-19.

“ En ce moment, tout le monde a besoin d'aide, nous n'avons nulle part où aller, nulle part où aller et les consommateurs sont de plus en plus paniqués. C'est donc difficile pour les ventes au détail », a déclaré Cui.

Au restaurant Maguire&aposs, le propriétaire Mark Maguire affirme que le fait de revenir en arrière fait une grande différence.

"Il est presque impossible pour moi d'obtenir plus de 50% dans ce restaurant tout en maintenant toutes les directives de distanciation sociale", a déclaré Maguire, ajoutant que le retour en arrière était malheureux mais pas inattendu.

Cui a dit qu'il avait déjà traversé la tempête et qu'il tiendrait encore.

"Nous allons nous en sortir, tout comme nous l'avons fait pour les nombreuses catastrophes très difficiles comme Katrina", a-t-il déclaré.


Fermeture des bars du Texas, restaurants limités à 50% de leur capacité

Le gouverneur Greg Abbott a de nouveau fermé des bars au Texas vendredi et réduit les repas au restaurant, les renversements les plus spectaculaires à ce jour alors que les cas confirmés de coronavirus ont atteint des niveaux record après que l'État s'est lancé dans l'une des réouvertures les plus rapides d'Amérique.&nbsp

DALLAS – Le gouverneur Greg Abbott a de nouveau fermé des bars au Texas vendredi et réduit les repas au restaurant, les renversements les plus spectaculaires à ce jour alors que les cas confirmés de coronavirus ont atteint des niveaux records après que l'État s'est lancé dans l'une des réouvertures les plus rapides d'Amérique.

Les fermetures brutales ont commencé quelques jours seulement après que le gouverneur du GOP a décrit la fermeture des entreprises comme un dernier recours, et reflètent à quel point le Texas se démène pour contenir ce qui est maintenant l'un des plus grands points chauds du pays. Au cours des quatre derniers jours seulement, le Texas a signalé plus de 23 000 nouveaux cas confirmés et vendredi a dépassé les 5 000 hospitalisations pour la première fois, soit une multiplication par trois par rapport à il y a un mois.

"À l'heure actuelle, il est clair que l'augmentation du nombre de cas est largement due à certains types d'activités, notamment les Texans qui se rassemblent dans les bars", a déclaré Abbott. "Les actions de ce décret sont essentielles à notre mission de contenir rapidement ce virus et de protéger la santé publique."

Il a également ordonné la fermeture des pourvoiries de rafting et de tubing sur les rivières populaires du Texas et a exigé des rassemblements en plein air de 100 personnes ou plus pour obtenir d'abord l'approbation des gouvernements locaux.

(Photo de MARK FELIX/AFP/AFP via Getty Images)

Il reste loin d'un retrait complet, et les critiques ont rapidement protesté contre le fait qu'Abbott sous-estimait toujours la gravité de la propagation et contredisait ses propres avertissements.

Dimanche, Abbott rejoindra le vice-président Mike Pence à Dallas&apos First Baptist Church "pour un service "Celebrate Freedom" à l'intérieur. Des protocoles de distanciation sociale sont promis, mais les responsables de Dallas craignent toujours que l'événement ne se propage davantage. Cela arrive à la fin d'une semaine au cours de laquelle Abbott a exhorté les gens à arrêter de sortir, disant "qu'il n'y a jamais de raison pour que vous deviez quitter votre maison".

Le Texas GOP va également de l'avant avec une convention en juillet à Houston et n'exigera pas de couvre-visage même si Abbott, le chef du parti, dit que tout le monde au Texas devrait en porter un. Et lundi, le vote anticipé en personne commence au Texas pour les scrutins primaires qu'Abbott a reporté en mars, affirmant à l'époque que la tenue des élections comme prévu « menacerait la santé et la sécurité de nombreux Texans ».

À cette époque, le Texas n'avait signalé que quelques dizaines de cas. Jeudi, le nombre d'hospitalisations a dépassé les 4 700, soit un doublement en moins de deux semaines. 

Abbott a commencé à lever les ordonnances de verrouillage en mai et a accéléré ses propres délais pour certaines ouvertures au milieu des protestations des conservateurs.

"Les médecins nous l'ont dit à l'époque, et ont dit à quiconque voulait l'entendre, que ce serait un désastre. Et cela a été le cas », a déclaré le juge du comté de Dallas, Clay Jenkins, un démocrate qui est le plus haut responsable du comté. "Une fois de plus, le gouverneur tarde à agir. Il est maintenant forcé de faire les choses que nous lui demandons depuis un mois et demi. »

Le lieutenant-gouverneur Dan Patrick a de nouveau repoussé l'idée que le Texas était en train de se verrouiller. Dans une interview à FOX News avant le décret d'Abbott, il a déclaré que le Texas ne reculerait pas devant son plan de réouverture.

« Sa question spécifique était : « Est-ce que vous allez verrouiller ? » J'ai dit que nous n'allions pas sauvegarder, c'est ce à quoi je faisais référence et je ne crois pas que cela va arriver », Patrick dit FOX4.

Patrick a déclaré que l'action d'Abbott s'adresse au groupe avec un nombre croissant de cas de COVID-19 &# x2013 les personnes âgées de 18 à 49 ans.

“Les bars, en particulier, ont été un problème pour les grands lieux de rassemblement. Deuxièmement, nous savons également que nous avons eu des milliers et des milliers de personnes qui étaient dans la rue, dont beaucoup de jeunes, et donc le gouverneur veut spécifiquement s'adresser à cette jeune population où ils sont vraiment au moins la moitié ou plus des tests positifs que nous obtenons. et près de la moitié des personnes dans nos hôpitaux », a déclaré Patrick.

Le Texas a atteint jeudi un nombre record de tests positifs de 5 996. Le décompte journalier de 4 739 hospitalisations a également été un record. Le taux d'infection glissante de l'État et des aposs a atteint près de 12%, un niveau jamais vu depuis que l'État était dans un large verrouillage à la mi-avril. Les chiffres incluent un doublement du taux d'infection à plus de 10% – une marque qu'Abbott a déclarée en mai serait un "drapeau" dans son plan de réouverture, qui à l'époque était soutenu par la Maison Blanche.

On pense que le nombre d'infections est beaucoup plus élevé car de nombreuses personnes n'ont pas été testées, et des études suggèrent que les personnes peuvent être infectées par le virus COVID-19 sans se sentir malade.

Dans le cadre des dernières réductions, les salles à manger des restaurants doivent être réduites à la moitié de leur capacité à partir de lundi. La Texas Restaurant Association a soutenu le retour en arrière, mais a également souligné que la distanciation sociale empêchait de toute façon la plupart des restaurants de dépasser 50 % de leur capacité.

Le groupe a également continué à faire pression sur Abbott pour une politique de masques à l'échelle de l'État. « Il & possible de veiller à ce que nos restaurants ne soient pas soumis à l'application de la loi », a déclaré Emily Williams Knight, présidente et chef de la direction de l'organisation.

L'ouragan Katrina a amené David Cui à Dallas. Il&# x2019s a ouvert depuis un restaurant cajun, le Swamp Caf&# xE9. Maintenant, il fait face à une autre menace majeure – COVID-19.

“ En ce moment, tout le monde a besoin d'aide, nous n'avons nulle part où aller, nulle part où aller et les consommateurs sont de plus en plus paniqués. C'est donc difficile pour les ventes au détail », a déclaré Cui.

Au restaurant Maguire&aposs, le propriétaire Mark Maguire affirme que le fait de revenir en arrière fait une grande différence.

"Il est presque impossible pour moi d'obtenir plus de 50% dans ce restaurant tout en maintenant toutes les directives de distanciation sociale", a déclaré Maguire, ajoutant que le retour en arrière était malheureux mais pas inattendu.

Cui a dit qu'il avait déjà traversé la tempête et qu'il tiendrait encore.

"Nous allons nous en sortir, tout comme nous l'avons fait pour les nombreuses catastrophes très difficiles comme Katrina", a-t-il déclaré.


Fermeture des bars du Texas, restaurants limités à 50% de leur capacité

Le gouverneur Greg Abbott a de nouveau fermé des bars au Texas vendredi et réduit les repas au restaurant, les renversements les plus spectaculaires à ce jour alors que les cas confirmés de coronavirus ont atteint des niveaux records après que l'État se soit lancé dans l'une des réouvertures les plus rapides d'Amérique.&nbsp

DALLAS – Le gouverneur Greg Abbott a de nouveau fermé des bars au Texas vendredi et réduit les repas au restaurant, les renversements les plus spectaculaires à ce jour alors que les cas confirmés de coronavirus ont atteint des niveaux records après que l'État s'est lancé dans l'une des réouvertures les plus rapides d'Amérique.

Les fermetures brutales ont commencé quelques jours seulement après que le gouverneur du GOP a décrit la fermeture des entreprises comme un dernier recours, et reflètent à quel point le Texas se démène pour contenir ce qui est maintenant l'un des plus grands points chauds du pays. Au cours des quatre derniers jours seulement, le Texas a signalé plus de 23 000 nouveaux cas confirmés et vendredi a dépassé les 5 000 hospitalisations pour la première fois, soit une multiplication par trois par rapport à il y a un mois.

"À l'heure actuelle, il est clair que l'augmentation du nombre de cas est largement due à certains types d'activités, notamment les Texans qui se rassemblent dans les bars", a déclaré Abbott. "Les actions de ce décret sont essentielles à notre mission de contenir rapidement ce virus et de protéger la santé publique."

Il a également ordonné la fermeture des pourvoiries de rafting et de tubing sur les rivières populaires du Texas et a exigé des rassemblements en plein air de 100 personnes ou plus pour obtenir d'abord l'approbation des gouvernements locaux.

(Photo de MARK FELIX/AFP/AFP via Getty Images)

Il reste loin d'un retrait complet, et les critiques ont rapidement protesté contre le fait qu'Abbott sous-estimait toujours la gravité de la propagation et contredisait ses propres avertissements.

Dimanche, Abbott rejoindra le vice-président Mike Pence à Dallas&apos First Baptist Church pour un service "Celebrate Freedom" à l'intérieur. Des protocoles de distanciation sociale sont promis, mais les responsables de Dallas craignent toujours que l'événement ne se propage davantage. Cela arrive à la fin d'une semaine au cours de laquelle Abbott a exhorté les gens à arrêter de sortir, disant "qu'il n'y a jamais de raison pour que vous deviez quitter votre maison".

Le Texas GOP va également de l'avant avec une convention en juillet à Houston et n'exigera pas de couvre-visage même si Abbott, le chef du parti, dit que tout le monde au Texas devrait en porter un. Et lundi, le vote anticipé en personne commence au Texas pour les scrutins primaires qu'Abbott a reporté en mars, affirmant à l'époque que la tenue des élections comme prévu « menacerait la santé et la sécurité de nombreux Texans ».

À cette époque, le Texas n'avait que quelques dizaines de cas signalés. Jeudi, le nombre d'hospitalisations a dépassé les 4 700, soit un doublement en moins de deux semaines.

Abbott a commencé à lever les ordonnances de verrouillage en mai et a accéléré ses propres délais pour certaines ouvertures au milieu des protestations des conservateurs.

"Les médecins nous l'ont dit à l'époque, et ont dit à quiconque voulait l'entendre, que ce serait un désastre. Et cela a été le cas », a déclaré le juge du comté de Dallas, Clay Jenkins, un démocrate qui est le plus haut responsable du comté. "Une fois de plus, le gouverneur tarde à agir. Il est maintenant forcé de faire les choses que nous lui demandons depuis un mois et demi. »

Le lieutenant-gouverneur Dan Patrick a de nouveau repoussé l'idée que le Texas était en train de se verrouiller. Dans une interview à FOX News avant le décret d'Abbott, il a déclaré que le Texas ne reculerait pas devant son plan de réouverture.

« Sa question spécifique était : « Est-ce que vous allez verrouiller ? » J'ai dit que nous n'allions pas sauvegarder, c'est ce à quoi je faisais référence et je ne crois pas que cela va arriver », Patrick dit FOX4.

Patrick a déclaré que l'action d'Abbott s'adresse au groupe avec un nombre croissant de cas de COVID-19 &# x2013 les personnes âgées de 18 à 49 ans.

“Les bars, en particulier, ont été un problème pour les grands lieux de rassemblement. Deuxièmement, nous savons également que nous avons eu des milliers et des milliers de personnes qui étaient dans la rue, dont beaucoup de jeunes, et donc le gouverneur veut spécifiquement s'adresser à cette jeune population où ils sont vraiment au moins la moitié ou plus des tests positifs que nous obtenons. et près de la moitié des personnes dans nos hôpitaux », a déclaré Patrick.

Le Texas a atteint jeudi un nombre record de tests positifs de 5 996. Le décompte journalier de 4 739 hospitalisations a également été un record. Le taux d'infection glissante de l'État et des aposs a atteint près de 12%, un niveau jamais vu depuis que l'État était dans un large verrouillage à la mi-avril. Les chiffres incluent un doublement du taux d'infection à plus de 10% – une marque qu'Abbott a déclarée en mai serait un "drapeau" dans son plan de réouverture, qui à l'époque était soutenu par la Maison Blanche.

On pense que le nombre d'infections est beaucoup plus élevé car de nombreuses personnes n'ont pas été testées, et des études suggèrent que les personnes peuvent être infectées par le virus COVID-19 sans se sentir malade.

Dans le cadre des dernières réductions, les salles à manger des restaurants doivent être réduites à la moitié de leur capacité à partir de lundi. La Texas Restaurant Association a soutenu le retour en arrière, mais a également souligné que la distanciation sociale empêchait de toute façon la plupart des restaurants de dépasser 50 % de leur capacité.

Le groupe a également continué à faire pression sur Abbott pour une politique de masques à l'échelle de l'État. « Il & possible de veiller à ce que nos restaurants ne soient pas soumis à l'application de la loi », a déclaré Emily Williams Knight, présidente et chef de la direction de l'organisation.

L'ouragan Katrina a amené David Cui à Dallas. Il&# x2019s a ouvert depuis un restaurant cajun, le Swamp Caf&# xE9. Maintenant, il fait face à une autre menace majeure – COVID-19.

“ A ce moment, tout le monde a besoin d'aide, nous n'avons nulle part où aller, nulle part où aller et les consommateurs sont de plus en plus paniqués. C'est donc difficile pour les ventes au détail », a déclaré Cui.

Au restaurant Maguire&aposs, le propriétaire Mark Maguire affirme que le fait de revenir en arrière fait une grande différence.

"Il est presque impossible pour moi d'obtenir plus de 50% dans ce restaurant tout en maintenant toutes les directives de distanciation sociale", a déclaré Maguire, ajoutant que le retour en arrière était malheureux mais pas inattendu.

Cui a dit qu'il avait déjà traversé la tempête et qu'il tiendrait encore.

"Nous allons nous en sortir, tout comme nous l'avons fait pour les nombreuses catastrophes très difficiles comme Katrina", a-t-il déclaré.


Fermeture des bars du Texas, restaurants limités à 50% de leur capacité

Le gouverneur Greg Abbott a de nouveau fermé des bars au Texas vendredi et réduit les repas au restaurant, les renversements les plus spectaculaires à ce jour alors que les cas confirmés de coronavirus ont atteint des niveaux record après que l'État s'est lancé dans l'une des réouvertures les plus rapides d'Amérique.&nbsp

DALLAS – Le gouverneur Greg Abbott a de nouveau fermé des bars au Texas vendredi et réduit les repas au restaurant, les renversements les plus spectaculaires à ce jour alors que les cas confirmés de coronavirus ont atteint des niveaux records après que l'État s'est lancé dans l'une des réouvertures les plus rapides d'Amérique.

Les fermetures abruptes ont commencé quelques jours seulement après que le gouverneur du GOP a décrit la fermeture des entreprises comme un dernier recours, et reflètent à quel point le Texas se démène pour contenir ce qui est maintenant l'un des plus grands points chauds du pays. Au cours des quatre derniers jours seulement, le Texas a signalé plus de 23 000 nouveaux cas confirmés et vendredi a dépassé les 5 000 hospitalisations pour la première fois, soit une multiplication par trois par rapport à il y a un mois.

"À l'heure actuelle, il est clair que l'augmentation du nombre de cas est largement due à certains types d'activités, notamment les Texans qui se rassemblent dans les bars", a déclaré Abbott. "Les actions de ce décret sont essentielles à notre mission de contenir rapidement ce virus et de protéger la santé publique."

Il a également ordonné la fermeture des pourvoiries de rafting et de tubing sur les rivières populaires du Texas et a exigé des rassemblements en plein air de 100 personnes ou plus pour obtenir d'abord l'approbation des gouvernements locaux.

(Photo de MARK FELIX/AFP/AFP via Getty Images)

Il reste loin d'un retrait complet, et les critiques ont rapidement protesté contre le fait qu'Abbott sous-estimait toujours la gravité de la propagation et contredisait ses propres avertissements.

Dimanche, Abbott rejoindra le vice-président Mike Pence à Dallas&apos First Baptist Church pour un service "Célébrer la liberté" à l'intérieur. Des protocoles de distanciation sociale sont promis, mais les responsables de Dallas craignent toujours que l'événement ne se propage davantage. Cela arrive à la fin d'une semaine au cours de laquelle Abbott a exhorté les gens à arrêter de sortir, disant "qu'il n'y a jamais de raison pour que vous deviez quitter votre maison".

Le Texas GOP va également de l'avant avec une convention en juillet à Houston et n'exigera pas de couvre-visage même si Abbott, le chef du parti, dit que tout le monde au Texas devrait en porter un. Et lundi, le vote anticipé en personne commence au Texas pour les scrutins primaires qu'Abbott a reportés en mars, affirmant à l'époque que la tenue des élections comme prévu « menacerait la santé et la sécurité de nombreux Texans ».

À cette époque, le Texas n'avait signalé que quelques dizaines de cas. Jeudi, le nombre d'hospitalisations a dépassé les 4 700, soit un doublement en moins de deux semaines. 

Abbott a commencé à lever les ordonnances de verrouillage en mai et a accéléré ses propres délais pour certaines ouvertures au milieu des protestations des conservateurs.

"Les médecins nous l'ont dit à l'époque, et ont dit à quiconque voulait l'entendre, que ce serait un désastre. Et cela a été le cas », a déclaré le juge du comté de Dallas, Clay Jenkins, un démocrate qui est le plus haut responsable du comté. "Une fois de plus, le gouverneur tarde à agir. Il est maintenant forcé de faire les choses que nous lui demandons depuis un mois et demi. »

Le lieutenant-gouverneur Dan Patrick a repoussé l'idée que le Texas était en train de se verrouiller à nouveau. Dans une interview à FOX News avant le décret d'Abbott, il a déclaré que le Texas ne reculerait pas devant son plan de réouverture.

« Sa question spécifique était : « Est-ce que vous allez verrouiller ? » J'ai dit que nous n'allions pas sauvegarder, c'est ce à quoi je faisais référence et je ne crois pas que cela va arriver », Patrick dit FOX4.

Patrick a déclaré que l'action d'Abbott s'adresse au groupe avec un nombre croissant de cas de COVID-19 &# x2013 les personnes âgées de 18 à 49 ans.

“Les bars, en particulier, ont été un problème pour les grands lieux de rassemblement. Deuxièmement, nous savons également que nous avons eu des milliers et des milliers de personnes qui étaient dans la rue, dont beaucoup de jeunes, et donc le gouverneur veut spécifiquement s'adresser à cette jeune population où ils sont vraiment au moins la moitié ou plus des tests positifs que nous obtenons. et près de la moitié des personnes dans nos hôpitaux », a déclaré Patrick.

Le Texas a atteint jeudi un nombre record de tests positifs de 5 996. Le décompte journalier de 4 739 hospitalisations a également été un record. Le taux d'infection glissante de l'État et des aposs a atteint près de 12%, un niveau jamais vu depuis que l'État était dans un large verrouillage à la mi-avril. Les chiffres incluent un doublement du taux d'infection à plus de 10% – une marque qu'Abbott a déclarée en mai serait un "drapeau" dans son plan de réouverture, qui à l'époque était soutenu par la Maison Blanche.

On pense que le nombre d'infections est beaucoup plus élevé car de nombreuses personnes n'ont pas été testées, et des études suggèrent que les personnes peuvent être infectées par le virus COVID-19 sans se sentir malade.

Dans le cadre des dernières réductions, les salles à manger des restaurants doivent être réduites à la moitié de leur capacité à partir de lundi. La Texas Restaurant Association a soutenu le retour en arrière, mais a également souligné que la distanciation sociale empêchait de toute façon la plupart des restaurants de dépasser 50 % de leur capacité.

Le groupe a également continué à faire pression sur Abbott pour une politique de masques à l'échelle de l'État. « Il & possible de veiller à ce que nos restaurants ne soient pas soumis à l'application de la loi », a déclaré Emily Williams Knight, présidente et chef de la direction de l'organisation.

L'ouragan Katrina a amené David Cui à Dallas. Il&# x2019s a ouvert depuis un restaurant cajun, le Swamp Caf&# xE9. Maintenant, il fait face à une autre menace majeure – COVID-19.

“ A ce moment, tout le monde a besoin d'aide, nous n'avons nulle part où aller, nulle part où aller et les consommateurs sont de plus en plus paniqués. C'est donc difficile pour les ventes au détail », a déclaré Cui.

Au restaurant Maguire&aposs, le propriétaire Mark Maguire affirme que le fait de revenir en arrière fait une grande différence.

"Il est presque impossible pour moi d'obtenir plus de 50% dans ce restaurant tout en maintenant toutes les directives de distanciation sociale", a déclaré Maguire, ajoutant que le retour en arrière était malheureux mais pas inattendu.

Cui a dit qu'il avait déjà traversé la tempête et qu'il tiendrait encore.

"Nous allons nous en sortir, tout comme nous l'avons fait pour les nombreuses catastrophes très difficiles comme Katrina", a-t-il déclaré.


Fermeture des bars du Texas, restaurants limités à 50% de leur capacité

Le gouverneur Greg Abbott a de nouveau fermé des bars au Texas vendredi et réduit les repas au restaurant, les renversements les plus spectaculaires à ce jour alors que les cas confirmés de coronavirus ont atteint des niveaux record après que l'État s'est lancé dans l'une des réouvertures les plus rapides d'Amérique.&nbsp

DALLAS – Le gouverneur Greg Abbott a de nouveau fermé des bars au Texas vendredi et réduit les repas au restaurant, les renversements les plus spectaculaires à ce jour alors que les cas confirmés de coronavirus ont atteint des niveaux records après que l'État s'est lancé dans l'une des réouvertures les plus rapides d'Amérique.

Les fermetures brutales ont commencé quelques jours seulement après que le gouverneur du GOP a décrit la fermeture des entreprises comme un dernier recours, et reflètent à quel point le Texas se démène pour contenir ce qui est maintenant l'un des plus grands points chauds du pays. Au cours des quatre derniers jours seulement, le Texas a signalé plus de 23 000 nouveaux cas confirmés et vendredi a dépassé les 5 000 hospitalisations pour la première fois, soit une multiplication par trois par rapport à il y a un mois.

"À l'heure actuelle, il est clair que l'augmentation du nombre de cas est largement due à certains types d'activités, notamment les Texans qui se rassemblent dans les bars", a déclaré Abbott. "Les actions de ce décret sont essentielles à notre mission de contenir rapidement ce virus et de protéger la santé publique."

Il a également ordonné la fermeture des pourvoiries de rafting et de tubing sur les rivières populaires du Texas et a exigé des rassemblements en plein air de 100 personnes ou plus pour obtenir d'abord l'approbation des gouvernements locaux.

(Photo de MARK FELIX/AFP/AFP via Getty Images)

Il reste loin d'un retrait complet, et les critiques ont rapidement protesté contre le fait qu'Abbott sous-estimait toujours la gravité de la propagation et contredisait ses propres avertissements.

Dimanche, Abbott rejoindra le vice-président Mike Pence à Dallas&apos First Baptist Church pour un service "Célébrer la liberté" à l'intérieur. Des protocoles de distanciation sociale sont promis, mais les responsables de Dallas craignent toujours que l'événement ne se propage davantage. Cela arrive à la fin d'une semaine au cours de laquelle Abbott a exhorté les gens à arrêter de sortir, disant "qu'il n'y a jamais de raison pour que vous deviez quitter votre maison".

Le Texas GOP va également de l'avant avec une convention en juillet à Houston et n'exigera pas de couvre-visage même si Abbott, le chef du parti, dit que tout le monde au Texas devrait en porter un. Et lundi, le vote anticipé en personne commence au Texas pour les scrutins primaires qu'Abbott a reporté en mars, affirmant à l'époque que la tenue des élections comme prévu « menacerait la santé et la sécurité de nombreux Texans ».

À cette époque, le Texas n'avait signalé que quelques dizaines de cas. Jeudi, le nombre d'hospitalisations a dépassé les 4 700, soit un doublement en moins de deux semaines.

Abbott a commencé à lever les ordonnances de verrouillage en mai et a accéléré ses propres délais pour certaines ouvertures au milieu des protestations des conservateurs.

"Les médecins nous l'ont dit à l'époque, et ont dit à quiconque voulait l'entendre, que ce serait un désastre. Et cela a été le cas », a déclaré le juge du comté de Dallas, Clay Jenkins, un démocrate qui est le plus haut responsable du comté. "Une fois de plus, le gouverneur tarde à agir. Il est maintenant forcé de faire les choses que nous lui demandons depuis un mois et demi. »

Le lieutenant-gouverneur Dan Patrick a de nouveau repoussé l'idée que le Texas était en train de se verrouiller. Dans une interview à FOX News avant le décret d'Abbott, il a déclaré que le Texas ne reculerait pas devant son plan de réouverture.

« Sa question spécifique était : « Est-ce que vous allez verrouiller ? » J'ai dit que nous n'allions pas sauvegarder, c'est ce à quoi je faisais référence et je ne crois pas que cela va arriver », Patrick dit FOX4.

Patrick a déclaré que l'action d'Abbott s'adresse au groupe avec un nombre croissant de cas de COVID-19 &# x2013 les personnes âgées de 18 à 49 ans.

“Les bars, en particulier, ont été un problème pour les grands lieux de rassemblement. Deuxièmement, nous savons également que nous avons eu des milliers et des milliers de personnes qui étaient dans la rue, dont beaucoup de jeunes, et donc le gouverneur veut spécifiquement s'adresser à cette jeune population où ils sont vraiment au moins la moitié ou plus des tests positifs que nous obtenons. et près de la moitié des personnes dans nos hôpitaux », a déclaré Patrick.

Le Texas a atteint jeudi un nombre record de tests positifs de 5 996. The day&aposs tally of 4,739 hospitalizations was also a record. The state&aposs rolling infection rate hit nearly 12%, a level not seen since the state was in a broad lockdown in mid-April. The figures include a doubling of the infection rate to more than 10% -- a mark Abbott said in May would be a "red flag" in his reopening plan, which at the time he said was backed by the White House. 

The number of infections is thought to be far higher because many people have not been tested, and studies suggest people can be infected with the COVID-19 virus without feeling sick. 

Under the newest rollbacks, restaurant dining rooms must scale back to half capacity starting Monday. The Texas Restaurant Association supported the rollback, but also pointed out that social distancing made it hard for most restaurants to exceed 50% capacity anyway.

The group also continued to press Abbott for a statewide mask policy. "It&aposs to ensure our restaurants aren&apost law enforcement," said Emily Williams Knight, president and CEO of the organization.

Hurricane Katrina brought David Cui to Dallas. He’s since opened a Cajun restaurant, The Swamp Café. Now he faces another major threat -- COVID-19.

“This moment everybody needs help, we have nowhere to run, nowhere to go and consumers getting more and more panicked. So it’s diffIicult for the retail sales,” Cui said.

At Maguire&aposs Restaurant, owner Mark Maguire says rolling back won&apost make that much difference.

“It is darn near impossible for me to get more than 50 percent in this restaurant and still maintain all the social distancing guidelines,” Maguire said, adding that the roll back was unfortunate but not unexpected.

Cui said he&aposs been through the storm before and will hold on, again.

“We&aposre going to make it through, just like we did the many, very difficult disasters like Katrina,” he said.


Texas bars ordered to close, restaurants limited to 50% capacity

Gov. Greg Abbott shut down bars in Texas again on Friday and scaled back restaurant dining, the most dramatic reversals yet as confirmed coronavirus cases surge to record levels after the state embarked on one of America's fastest reopenings.&nbsp

DALLAS - Gov. Greg Abbott shut down bars in Texas again on Friday and scaled back restaurant dining, the most dramatic reversals yet as confirmed coronavirus cases surge to record levels after the state embarked on one of America&aposs fastest reopenings. 

The abrupt closures began just days after the GOP governor described shutting down business as a last resort, and reflect how urgently Texas is scrambling to contain what is now one of the nation&aposs biggest hotspots. In the last four days alone, Texas has reported more than 23,000 confirmed new cases, and Friday surpassed 5,000 hospitalizations for the first time -- a threefold increase from a month ago. 

"At this time, it is clear that the rise in cases is largely driven by certain types of activities, including Texans congregating in bars," Abbott said. "The actions in this executive order are essential to our mission to swiftly contain this virus and protect public health."

He also ordered rafting and tubing outfitters on Texas&apos popular rivers to close, and required outdoor gatherings of 100 people or more to first seek approval from local governments.

(Photo by MARK FELIX/AFP /AFP via Getty Images)

It remains far from a full retreat, and critics swiftly protested that Abbott was still understating the severity of the spread and contradicting his own warnings. 

On Sunday, Abbott will join Vice President Mike Pence at Dallas&apos First Baptist Churchਏor a "Celebrate Freedom" service indoors. Social distancing protocols are promised, but Dallas officials still worry the event will lead to more spread. It comes at the end of a week in which Abbott has urged people to stop going out, saying "there&aposs never a reason for you to have to leave your home."

The Texas GOP is also pressing ahead with a July convention in Houston and won&apost require face coverings even though Abbott, the party leader, says everyone in Texas should wear one. And on Monday, early in-person voting begins in Texas for primary runoffs that Abbott postponed in March, saying at the time that holding the election as scheduled would "threaten the health and safety of many Texans."

At that time, Texas had but a few dozen reported cases. On Thursday, the number of hospitalizations soared past 4,700, a doubling in under two weeks. 

Abbott began lifting lockdown orders in May, and accelerated his own timelines on some openings amid protests from conservatives. 

"The doctors told us at the time, and told anyone who would listen, this will be a disaster. And it has been," Dallas County Judge Clay Jenkins, a Democrat who is the county&aposs top official, said. "Once again, the governor is slow to act. He is now being forced to do the things that we&aposve been demanding that he do for the last month and a half." 

Lt. Gov. Dan Patrick pushed back on the idea Texas was locking down, again. In a FOX News interview before Abbott’s executive order, he said Texas wouldn’t back away from its reopening plan.

“Her specific question was, 𠆊re you gonna lockdown?’ I said we&aposre not gonna back up, that’s what I was referring to and I don’t believe that’s going to happen,” Patrick told FOX4.

Patrick said Abbott’s action is aimed at the group with a rising number of COVID-19 cases – people ages 18-49.

“The bars, specifically, have been an issue for large gathering places. Secondly, we also know we had thousands upon thousands of people who were in the street, many of them young people, and so the governor specifically wants to address that young population where they are really at least half or more of the positive tests we&aposre getting and nearly half the people in our hospitals,” Patrick said.

Texas reached a record high positive tests of 5,996 on Thursday. The day&aposs tally of 4,739 hospitalizations was also a record. The state&aposs rolling infection rate hit nearly 12%, a level not seen since the state was in a broad lockdown in mid-April. The figures include a doubling of the infection rate to more than 10% -- a mark Abbott said in May would be a "red flag" in his reopening plan, which at the time he said was backed by the White House. 

The number of infections is thought to be far higher because many people have not been tested, and studies suggest people can be infected with the COVID-19 virus without feeling sick. 

Under the newest rollbacks, restaurant dining rooms must scale back to half capacity starting Monday. The Texas Restaurant Association supported the rollback, but also pointed out that social distancing made it hard for most restaurants to exceed 50% capacity anyway.

The group also continued to press Abbott for a statewide mask policy. "It&aposs to ensure our restaurants aren&apost law enforcement," said Emily Williams Knight, president and CEO of the organization.

Hurricane Katrina brought David Cui to Dallas. He’s since opened a Cajun restaurant, The Swamp Café. Now he faces another major threat -- COVID-19.

“This moment everybody needs help, we have nowhere to run, nowhere to go and consumers getting more and more panicked. So it’s diffIicult for the retail sales,” Cui said.

At Maguire&aposs Restaurant, owner Mark Maguire says rolling back won&apost make that much difference.

“It is darn near impossible for me to get more than 50 percent in this restaurant and still maintain all the social distancing guidelines,” Maguire said, adding that the roll back was unfortunate but not unexpected.

Cui said he&aposs been through the storm before and will hold on, again.

“We&aposre going to make it through, just like we did the many, very difficult disasters like Katrina,” he said.


Texas bars ordered to close, restaurants limited to 50% capacity

Gov. Greg Abbott shut down bars in Texas again on Friday and scaled back restaurant dining, the most dramatic reversals yet as confirmed coronavirus cases surge to record levels after the state embarked on one of America's fastest reopenings.&nbsp

DALLAS - Gov. Greg Abbott shut down bars in Texas again on Friday and scaled back restaurant dining, the most dramatic reversals yet as confirmed coronavirus cases surge to record levels after the state embarked on one of America&aposs fastest reopenings. 

The abrupt closures began just days after the GOP governor described shutting down business as a last resort, and reflect how urgently Texas is scrambling to contain what is now one of the nation&aposs biggest hotspots. In the last four days alone, Texas has reported more than 23,000 confirmed new cases, and Friday surpassed 5,000 hospitalizations for the first time -- a threefold increase from a month ago. 

"At this time, it is clear that the rise in cases is largely driven by certain types of activities, including Texans congregating in bars," Abbott said. "The actions in this executive order are essential to our mission to swiftly contain this virus and protect public health."

He also ordered rafting and tubing outfitters on Texas&apos popular rivers to close, and required outdoor gatherings of 100 people or more to first seek approval from local governments.

(Photo by MARK FELIX/AFP /AFP via Getty Images)

It remains far from a full retreat, and critics swiftly protested that Abbott was still understating the severity of the spread and contradicting his own warnings. 

On Sunday, Abbott will join Vice President Mike Pence at Dallas&apos First Baptist Churchਏor a "Celebrate Freedom" service indoors. Social distancing protocols are promised, but Dallas officials still worry the event will lead to more spread. It comes at the end of a week in which Abbott has urged people to stop going out, saying "there&aposs never a reason for you to have to leave your home."

The Texas GOP is also pressing ahead with a July convention in Houston and won&apost require face coverings even though Abbott, the party leader, says everyone in Texas should wear one. And on Monday, early in-person voting begins in Texas for primary runoffs that Abbott postponed in March, saying at the time that holding the election as scheduled would "threaten the health and safety of many Texans."

At that time, Texas had but a few dozen reported cases. On Thursday, the number of hospitalizations soared past 4,700, a doubling in under two weeks. 

Abbott began lifting lockdown orders in May, and accelerated his own timelines on some openings amid protests from conservatives. 

"The doctors told us at the time, and told anyone who would listen, this will be a disaster. And it has been," Dallas County Judge Clay Jenkins, a Democrat who is the county&aposs top official, said. "Once again, the governor is slow to act. He is now being forced to do the things that we&aposve been demanding that he do for the last month and a half." 

Lt. Gov. Dan Patrick pushed back on the idea Texas was locking down, again. In a FOX News interview before Abbott’s executive order, he said Texas wouldn’t back away from its reopening plan.

“Her specific question was, 𠆊re you gonna lockdown?’ I said we&aposre not gonna back up, that’s what I was referring to and I don’t believe that’s going to happen,” Patrick told FOX4.

Patrick said Abbott’s action is aimed at the group with a rising number of COVID-19 cases – people ages 18-49.

“The bars, specifically, have been an issue for large gathering places. Secondly, we also know we had thousands upon thousands of people who were in the street, many of them young people, and so the governor specifically wants to address that young population where they are really at least half or more of the positive tests we&aposre getting and nearly half the people in our hospitals,” Patrick said.

Texas reached a record high positive tests of 5,996 on Thursday. The day&aposs tally of 4,739 hospitalizations was also a record. The state&aposs rolling infection rate hit nearly 12%, a level not seen since the state was in a broad lockdown in mid-April. The figures include a doubling of the infection rate to more than 10% -- a mark Abbott said in May would be a "red flag" in his reopening plan, which at the time he said was backed by the White House. 

The number of infections is thought to be far higher because many people have not been tested, and studies suggest people can be infected with the COVID-19 virus without feeling sick. 

Under the newest rollbacks, restaurant dining rooms must scale back to half capacity starting Monday. The Texas Restaurant Association supported the rollback, but also pointed out that social distancing made it hard for most restaurants to exceed 50% capacity anyway.

The group also continued to press Abbott for a statewide mask policy. "It&aposs to ensure our restaurants aren&apost law enforcement," said Emily Williams Knight, president and CEO of the organization.

Hurricane Katrina brought David Cui to Dallas. He’s since opened a Cajun restaurant, The Swamp Café. Now he faces another major threat -- COVID-19.

“This moment everybody needs help, we have nowhere to run, nowhere to go and consumers getting more and more panicked. So it’s diffIicult for the retail sales,” Cui said.

At Maguire&aposs Restaurant, owner Mark Maguire says rolling back won&apost make that much difference.

“It is darn near impossible for me to get more than 50 percent in this restaurant and still maintain all the social distancing guidelines,” Maguire said, adding that the roll back was unfortunate but not unexpected.

Cui said he&aposs been through the storm before and will hold on, again.

“We&aposre going to make it through, just like we did the many, very difficult disasters like Katrina,” he said.


Texas bars ordered to close, restaurants limited to 50% capacity

Gov. Greg Abbott shut down bars in Texas again on Friday and scaled back restaurant dining, the most dramatic reversals yet as confirmed coronavirus cases surge to record levels after the state embarked on one of America's fastest reopenings.&nbsp

DALLAS - Gov. Greg Abbott shut down bars in Texas again on Friday and scaled back restaurant dining, the most dramatic reversals yet as confirmed coronavirus cases surge to record levels after the state embarked on one of America&aposs fastest reopenings. 

The abrupt closures began just days after the GOP governor described shutting down business as a last resort, and reflect how urgently Texas is scrambling to contain what is now one of the nation&aposs biggest hotspots. In the last four days alone, Texas has reported more than 23,000 confirmed new cases, and Friday surpassed 5,000 hospitalizations for the first time -- a threefold increase from a month ago. 

"At this time, it is clear that the rise in cases is largely driven by certain types of activities, including Texans congregating in bars," Abbott said. "The actions in this executive order are essential to our mission to swiftly contain this virus and protect public health."

He also ordered rafting and tubing outfitters on Texas&apos popular rivers to close, and required outdoor gatherings of 100 people or more to first seek approval from local governments.

(Photo by MARK FELIX/AFP /AFP via Getty Images)

It remains far from a full retreat, and critics swiftly protested that Abbott was still understating the severity of the spread and contradicting his own warnings. 

On Sunday, Abbott will join Vice President Mike Pence at Dallas&apos First Baptist Churchਏor a "Celebrate Freedom" service indoors. Social distancing protocols are promised, but Dallas officials still worry the event will lead to more spread. It comes at the end of a week in which Abbott has urged people to stop going out, saying "there&aposs never a reason for you to have to leave your home."

The Texas GOP is also pressing ahead with a July convention in Houston and won&apost require face coverings even though Abbott, the party leader, says everyone in Texas should wear one. And on Monday, early in-person voting begins in Texas for primary runoffs that Abbott postponed in March, saying at the time that holding the election as scheduled would "threaten the health and safety of many Texans."

At that time, Texas had but a few dozen reported cases. On Thursday, the number of hospitalizations soared past 4,700, a doubling in under two weeks. 

Abbott began lifting lockdown orders in May, and accelerated his own timelines on some openings amid protests from conservatives. 

"The doctors told us at the time, and told anyone who would listen, this will be a disaster. And it has been," Dallas County Judge Clay Jenkins, a Democrat who is the county&aposs top official, said. "Once again, the governor is slow to act. He is now being forced to do the things that we&aposve been demanding that he do for the last month and a half." 

Lt. Gov. Dan Patrick pushed back on the idea Texas was locking down, again. In a FOX News interview before Abbott’s executive order, he said Texas wouldn’t back away from its reopening plan.

“Her specific question was, 𠆊re you gonna lockdown?’ I said we&aposre not gonna back up, that’s what I was referring to and I don’t believe that’s going to happen,” Patrick told FOX4.

Patrick said Abbott’s action is aimed at the group with a rising number of COVID-19 cases – people ages 18-49.

“The bars, specifically, have been an issue for large gathering places. Secondly, we also know we had thousands upon thousands of people who were in the street, many of them young people, and so the governor specifically wants to address that young population where they are really at least half or more of the positive tests we&aposre getting and nearly half the people in our hospitals,” Patrick said.

Texas reached a record high positive tests of 5,996 on Thursday. The day&aposs tally of 4,739 hospitalizations was also a record. The state&aposs rolling infection rate hit nearly 12%, a level not seen since the state was in a broad lockdown in mid-April. The figures include a doubling of the infection rate to more than 10% -- a mark Abbott said in May would be a "red flag" in his reopening plan, which at the time he said was backed by the White House. 

The number of infections is thought to be far higher because many people have not been tested, and studies suggest people can be infected with the COVID-19 virus without feeling sick. 

Under the newest rollbacks, restaurant dining rooms must scale back to half capacity starting Monday. The Texas Restaurant Association supported the rollback, but also pointed out that social distancing made it hard for most restaurants to exceed 50% capacity anyway.

The group also continued to press Abbott for a statewide mask policy. "It&aposs to ensure our restaurants aren&apost law enforcement," said Emily Williams Knight, president and CEO of the organization.

Hurricane Katrina brought David Cui to Dallas. He’s since opened a Cajun restaurant, The Swamp Café. Now he faces another major threat -- COVID-19.

“This moment everybody needs help, we have nowhere to run, nowhere to go and consumers getting more and more panicked. So it’s diffIicult for the retail sales,” Cui said.

At Maguire&aposs Restaurant, owner Mark Maguire says rolling back won&apost make that much difference.

“It is darn near impossible for me to get more than 50 percent in this restaurant and still maintain all the social distancing guidelines,” Maguire said, adding that the roll back was unfortunate but not unexpected.

Cui said he&aposs been through the storm before and will hold on, again.

“We&aposre going to make it through, just like we did the many, very difficult disasters like Katrina,” he said.


Texas bars ordered to close, restaurants limited to 50% capacity

Gov. Greg Abbott shut down bars in Texas again on Friday and scaled back restaurant dining, the most dramatic reversals yet as confirmed coronavirus cases surge to record levels after the state embarked on one of America's fastest reopenings.&nbsp

DALLAS - Gov. Greg Abbott shut down bars in Texas again on Friday and scaled back restaurant dining, the most dramatic reversals yet as confirmed coronavirus cases surge to record levels after the state embarked on one of America&aposs fastest reopenings. 

The abrupt closures began just days after the GOP governor described shutting down business as a last resort, and reflect how urgently Texas is scrambling to contain what is now one of the nation&aposs biggest hotspots. In the last four days alone, Texas has reported more than 23,000 confirmed new cases, and Friday surpassed 5,000 hospitalizations for the first time -- a threefold increase from a month ago. 

"At this time, it is clear that the rise in cases is largely driven by certain types of activities, including Texans congregating in bars," Abbott said. "The actions in this executive order are essential to our mission to swiftly contain this virus and protect public health."

He also ordered rafting and tubing outfitters on Texas&apos popular rivers to close, and required outdoor gatherings of 100 people or more to first seek approval from local governments.

(Photo by MARK FELIX/AFP /AFP via Getty Images)

It remains far from a full retreat, and critics swiftly protested that Abbott was still understating the severity of the spread and contradicting his own warnings. 

On Sunday, Abbott will join Vice President Mike Pence at Dallas&apos First Baptist Churchਏor a "Celebrate Freedom" service indoors. Social distancing protocols are promised, but Dallas officials still worry the event will lead to more spread. It comes at the end of a week in which Abbott has urged people to stop going out, saying "there&aposs never a reason for you to have to leave your home."

The Texas GOP is also pressing ahead with a July convention in Houston and won&apost require face coverings even though Abbott, the party leader, says everyone in Texas should wear one. And on Monday, early in-person voting begins in Texas for primary runoffs that Abbott postponed in March, saying at the time that holding the election as scheduled would "threaten the health and safety of many Texans."

At that time, Texas had but a few dozen reported cases. On Thursday, the number of hospitalizations soared past 4,700, a doubling in under two weeks. 

Abbott began lifting lockdown orders in May, and accelerated his own timelines on some openings amid protests from conservatives. 

"The doctors told us at the time, and told anyone who would listen, this will be a disaster. And it has been," Dallas County Judge Clay Jenkins, a Democrat who is the county&aposs top official, said. "Once again, the governor is slow to act. He is now being forced to do the things that we&aposve been demanding that he do for the last month and a half." 

Lt. Gov. Dan Patrick pushed back on the idea Texas was locking down, again. In a FOX News interview before Abbott’s executive order, he said Texas wouldn’t back away from its reopening plan.

“Her specific question was, 𠆊re you gonna lockdown?’ I said we&aposre not gonna back up, that’s what I was referring to and I don’t believe that’s going to happen,” Patrick told FOX4.

Patrick said Abbott’s action is aimed at the group with a rising number of COVID-19 cases – people ages 18-49.

“The bars, specifically, have been an issue for large gathering places. Secondly, we also know we had thousands upon thousands of people who were in the street, many of them young people, and so the governor specifically wants to address that young population where they are really at least half or more of the positive tests we&aposre getting and nearly half the people in our hospitals,” Patrick said.

Texas reached a record high positive tests of 5,996 on Thursday. The day&aposs tally of 4,739 hospitalizations was also a record. The state&aposs rolling infection rate hit nearly 12%, a level not seen since the state was in a broad lockdown in mid-April. The figures include a doubling of the infection rate to more than 10% -- a mark Abbott said in May would be a "red flag" in his reopening plan, which at the time he said was backed by the White House. 

The number of infections is thought to be far higher because many people have not been tested, and studies suggest people can be infected with the COVID-19 virus without feeling sick. 

Under the newest rollbacks, restaurant dining rooms must scale back to half capacity starting Monday. The Texas Restaurant Association supported the rollback, but also pointed out that social distancing made it hard for most restaurants to exceed 50% capacity anyway.

The group also continued to press Abbott for a statewide mask policy. "It&aposs to ensure our restaurants aren&apost law enforcement," said Emily Williams Knight, president and CEO of the organization.

Hurricane Katrina brought David Cui to Dallas. He’s since opened a Cajun restaurant, The Swamp Café. Now he faces another major threat -- COVID-19.

“This moment everybody needs help, we have nowhere to run, nowhere to go and consumers getting more and more panicked. So it’s diffIicult for the retail sales,” Cui said.

At Maguire&aposs Restaurant, owner Mark Maguire says rolling back won&apost make that much difference.

“It is darn near impossible for me to get more than 50 percent in this restaurant and still maintain all the social distancing guidelines,” Maguire said, adding that the roll back was unfortunate but not unexpected.

Cui said he&aposs been through the storm before and will hold on, again.

“We&aposre going to make it through, just like we did the many, very difficult disasters like Katrina,” he said.


Texas bars ordered to close, restaurants limited to 50% capacity

Gov. Greg Abbott shut down bars in Texas again on Friday and scaled back restaurant dining, the most dramatic reversals yet as confirmed coronavirus cases surge to record levels after the state embarked on one of America's fastest reopenings.&nbsp

DALLAS - Gov. Greg Abbott shut down bars in Texas again on Friday and scaled back restaurant dining, the most dramatic reversals yet as confirmed coronavirus cases surge to record levels after the state embarked on one of America&aposs fastest reopenings. 

The abrupt closures began just days after the GOP governor described shutting down business as a last resort, and reflect how urgently Texas is scrambling to contain what is now one of the nation&aposs biggest hotspots. In the last four days alone, Texas has reported more than 23,000 confirmed new cases, and Friday surpassed 5,000 hospitalizations for the first time -- a threefold increase from a month ago. 

"At this time, it is clear that the rise in cases is largely driven by certain types of activities, including Texans congregating in bars," Abbott said. "The actions in this executive order are essential to our mission to swiftly contain this virus and protect public health."

He also ordered rafting and tubing outfitters on Texas&apos popular rivers to close, and required outdoor gatherings of 100 people or more to first seek approval from local governments.

(Photo by MARK FELIX/AFP /AFP via Getty Images)

It remains far from a full retreat, and critics swiftly protested that Abbott was still understating the severity of the spread and contradicting his own warnings. 

On Sunday, Abbott will join Vice President Mike Pence at Dallas&apos First Baptist Churchਏor a "Celebrate Freedom" service indoors. Social distancing protocols are promised, but Dallas officials still worry the event will lead to more spread. It comes at the end of a week in which Abbott has urged people to stop going out, saying "there&aposs never a reason for you to have to leave your home."

The Texas GOP is also pressing ahead with a July convention in Houston and won&apost require face coverings even though Abbott, the party leader, says everyone in Texas should wear one. And on Monday, early in-person voting begins in Texas for primary runoffs that Abbott postponed in March, saying at the time that holding the election as scheduled would "threaten the health and safety of many Texans."

At that time, Texas had but a few dozen reported cases. On Thursday, the number of hospitalizations soared past 4,700, a doubling in under two weeks. 

Abbott began lifting lockdown orders in May, and accelerated his own timelines on some openings amid protests from conservatives. 

"The doctors told us at the time, and told anyone who would listen, this will be a disaster. And it has been," Dallas County Judge Clay Jenkins, a Democrat who is the county&aposs top official, said. "Once again, the governor is slow to act. He is now being forced to do the things that we&aposve been demanding that he do for the last month and a half." 

Lt. Gov. Dan Patrick pushed back on the idea Texas was locking down, again. In a FOX News interview before Abbott’s executive order, he said Texas wouldn’t back away from its reopening plan.

“Her specific question was, 𠆊re you gonna lockdown?’ I said we&aposre not gonna back up, that’s what I was referring to and I don’t believe that’s going to happen,” Patrick told FOX4.

Patrick said Abbott’s action is aimed at the group with a rising number of COVID-19 cases – people ages 18-49.

“The bars, specifically, have been an issue for large gathering places. Secondly, we also know we had thousands upon thousands of people who were in the street, many of them young people, and so the governor specifically wants to address that young population where they are really at least half or more of the positive tests we&aposre getting and nearly half the people in our hospitals,” Patrick said.

Texas reached a record high positive tests of 5,996 on Thursday. The day&aposs tally of 4,739 hospitalizations was also a record. The state&aposs rolling infection rate hit nearly 12%, a level not seen since the state was in a broad lockdown in mid-April. The figures include a doubling of the infection rate to more than 10% -- a mark Abbott said in May would be a "red flag" in his reopening plan, which at the time he said was backed by the White House. 

The number of infections is thought to be far higher because many people have not been tested, and studies suggest people can be infected with the COVID-19 virus without feeling sick. 

Under the newest rollbacks, restaurant dining rooms must scale back to half capacity starting Monday. The Texas Restaurant Association supported the rollback, but also pointed out that social distancing made it hard for most restaurants to exceed 50% capacity anyway.

The group also continued to press Abbott for a statewide mask policy. "It&aposs to ensure our restaurants aren&apost law enforcement," said Emily Williams Knight, president and CEO of the organization.

Hurricane Katrina brought David Cui to Dallas. He’s since opened a Cajun restaurant, The Swamp Café. Now he faces another major threat -- COVID-19.

“This moment everybody needs help, we have nowhere to run, nowhere to go and consumers getting more and more panicked. So it’s diffIicult for the retail sales,” Cui said.

At Maguire&aposs Restaurant, owner Mark Maguire says rolling back won&apost make that much difference.

“It is darn near impossible for me to get more than 50 percent in this restaurant and still maintain all the social distancing guidelines,” Maguire said, adding that the roll back was unfortunate but not unexpected.

Cui said he&aposs been through the storm before and will hold on, again.

“We&aposre going to make it through, just like we did the many, very difficult disasters like Katrina,” he said.


Voir la vidéo: MEKLĒJAM DĀRGUMU KASTĪTES MEŽAPARKĀ (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Rye

    Votre réponse est incomparable ... :)

  2. Mateusz

    Une phrase très utile

  3. Daimuro

    Au lieu de critiquer conseiller la décision du problème.

  4. Burford

    Normul, je le cherchais depuis longtemps ! Merci à tous...

  5. Pax

    Au lieu de la critique, écrivez les variantes.

  6. Yozshujar

    Dans la famille, le mari et la femme sont égaux en droits, en particulier la femme. Avant que la laitière ait eu le temps de quitter le podium, le président de la ferme collective est immédiatement monté sur son champagne à la maison: la vodka au sifflement de sa femme. I ooh? Eva, - dit, Pouting, Pipiska



Écrire un message